Libération

17-11-2005
d’Elisabeth Lebovici.
Paris/Berlin, champ d’expériences

…«En regardant le formidable ICE/SEA de Vivian Ostrovsky, on comprend qu’il ne suffit pas d’être touriste pour faire du cinéma. Utilisant ses propres archives en super-huit, mini-DV, VHS, et Bêta (selon l’époque) cette cinéaste américano-brésilienne française annonce modestement faire un « film de plage».

Une plage panoramique puisqu’elle va de Salvador de Bahia à Recife et en Patagonie, en passant par la Camargue et la Bretagne, la Grande-Motte et Varna en Bulgarie. Elle combine, par exemple, des coassements tropicaux avec des vues de banquises bleuâtres. Tout ça amène à reconsidérer l’immédiateté du geste filmique amateur.»

AFEA Editions
IMAGES/DISCOURS (Entretiens avec: Nicholas Rey, Vivian Ostrovsky, William English, Yannick Koller) 2006.

< Back to Press Reviews